Notre boucher

Notre boucher, Pierre Véronneau, est un passionné qui possède plus de 40 années de métier. En 1975, il suit un cours en cuisine d’hôtellerie à Montréal suivi d’un cours en boucherie. Son parcours dans différents établissements lui donne l’expérience de la gestion et le goût de l’innovation.

Il quitte Montréal en 1989 pour se rapprocher de ses amis de la ferme et élever sa famille à la campagne. L’idée commune vient un jour de lancer une petite entreprise, connexe à la ferme, offrant le service de débitage aux producteurs. L’idée est bonne et après quelques années de rodage, l’entreprise atteint son point culminant. La nécessité de construire un bâtiment neuf s’impose. Depuis ce jour, l’entreprise ne cesse de croître et Pierre peut maintenant créer à son gré. Le contact entre le producteur et le bétail, entre le producteur et le boucher, du boucher au client, permet une approche plus intime et confiante avec le consommateur et favorise un effort constant pour maintenir la qualité du produit. À ce sujet Pierre s’exprime; « La différence entre la viande des grandes chaînes et celle des producteurs locaux a ceci de différent. Bien que la viande des grands élevages possède un standard établi et un goût uniforme, elle n’apporte pas la fraîcheur et le goût unique, bien plus savoureux des animaux nourris traditionnellement. C’est sans parler qu’elle est naturelle, sans hormone de croissance et sans antibiotique, élevées de façon plus respectable. Ce type d’agriculture défie les cultures de grandes surfaces ou les animaux s’entassent en parc ou en usines, parce qu’on ne parle plus de fermes. On peut goûter le terroir à travers nos produits et de par le choix des clients d’acheter localement, permettre à l’agriculture traditionnelle de survivre à l’industrialisation. En plus de générer quelques emplois, notamment à la boucherie, cela permet aux agriculteurs de vivre de leur passion, de faire valoir leur mission, de permettre à d’autres générations de poursuivre le rêve ainsi que redonner le cachet unique aux campagnes québécoises. À mon avis, notre concept apporte une solution à la crise actuelle que subit l’agriculture. Avec l’aide et le choix consciencieux des citoyens, nous pouvons y arriver! »

Pour Pierre, la découpe n’a plus de secrets et avec son équipe, il a même créé de nouvelles coupes, étonnement tendre dans des pièces de viandes méconnues. Son imagination et son sens pour le goût l’a amené à créer de nouveaux produits, dont de nombreuses recettes de saucisses qui ne cessent de surprendre! «On exploite le potentiel des animaux à son maximum et ce sont les clients qui peuvent profiter de cette expertise. Après 40 ans de métier on trouve plus d’idées et de produits à développer. »